Achat d’un bien immobilier: 5 conseils pour ne pas se tromper

 

L’achat d’un bien immobilier exige beaucoup plus que de l’argent ou que l’accès à un crédit hypothécaire. En effet, il y a d’autres aspects qu’il convient bien de considérer. C’est pour cette raison que dans les lignes qui suivent, on vous transmettra quelques conseils de base à prendre en compte pour ne pas se tromper au moment d’acheter un logement. Ainsi,  l’achat de votre bien immobilier sera bien réussi et sans risques.

Prévoir un budget en fonction de sa capacité financière

Le premier pas à faire est de vérifier si vous disposez d’assez d’argent pour couvrir les frais que l’achat d’un bien immobilier impose. Vous devez prévoir par exemple des frais associés aux demandes de prêts, les dépenses d’enregistrement et les mensualités que vous devrez payer pendant la période de votre crédit hypothécaire, parmi d’autres frais tels que le déménagement.

Se renseigner sur le marché immobilier

Parcourez des rues, lisez des journaux et des revues liés à l’achat et à la vente de biens immobiliers, visitez les sites web de banques et vérifiez les principales sources immobilières. Si vous agissez de cette manière, vous compterez sur une information de grande valeur par rapport à la situation du marché immobilier.

Se renseigner sur l’immeuble

Ensuite, avant l’achat d’un bien immobilier, il est important de connaître les aspects touchant directement la vie en copropriété et l’immeuble.

Il convient d’être familiarisé avec les décisions prises aux assemblées générales ayant eu lieu les trois dernières années. Ainsi, vous serez bien familiarisés avec plusieurs aspects d’intérêt tels que le carnet d’entretien de l’immeuble. Sachez que grâce à la loi Alur en vigueur depuis mars 2014, l’acquéreur a la possibilité de prendre connaissance sur les finances de l’immeuble au moment de signer l’avant-contrat.

Vérifier la possibilité de réaliser vos projets de travaux 

Un autre aspect à considérer avant l’achat d’un bien immobilier est le règlement de copropriété afin de vérifier si celui-ci vous permet d’effectuer vos projets de travaux. Parfois, les travaux exigent l’avis favorable de l’assemblée générale des copropriétaires. En effet, parfois, selon la nature des travaux à faire, vous aurez besoin de l’accord de la mairie.

C’est pour cette raison qu’ il vaut mieux de bien analyser toutes les questions techniques du bien immobilier, telles que les installations sanitaires, électriques, les mètres carrés, parmi d’autres. Une fois que vous saurez avec certitude les travaux que vous voudriez réaliser, conditionnez votre achat à l’accord préalable de la copropriété et de la mairie.

Auteur de l’article : Alain